Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de hbalbumphotos

Le blog de hbalbumphotos

photos de voyages, de sport et recherche artistique, flore et faune


Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud

Publié par Hervé B sur 17 Août 2014, 18:07pm

Avant dernier site visité, l'abbaye de Fontevraud.

Parvenue jusqu’à nous comme l’une des plus vastes cités monastiques que nous a léguées le Moyen Âge, l’Abbaye de Fontevraud frappe tant par sa vastitude que par la force de son histoire.

L’Abbaye de Fontevraud a été fondée en 1101 par Robert d’Arbrissel, prédicateur itinérant d’origine bretonne, qui y fixe sa communauté. Il en fait le lieu d’un idéal d’exaltation de la foi, où hommes et femmes, riches et pauvres, nobles et réprouvés se côtoient dans une vie communautaire dédiée à Dieu, à la prière et au travail, dans le silence, l’abstinence et la pauvreté.

La renommée de Robert entraînant l’afflux de postulantes et de dons, l’Abbaye mère s’organise bientôt en véritable « cité monastique », composée de quatre entités : le monastère Sainte-Marie (dit le Grand Moutier) est destiné aux moniales, le prieuré Saint-Jean-de-l’Habit, réservé aux frères, le prieuré de Sainte-Marie-Madeleine, refuge des « filles repenties », et enfin Saint-Lazare, destiné à l’accueil des lépreux.

Avant de reprendre sa route, Robert d’Arbrissel confie la direction de l’Abbaye à une femme, la première abbesse de Fontevraud, Pétronille de Chemillé.

La vie monastique prend fin à la Révolution. Récupérée par l’Etat français après la période révolutionnaire, l’Abbaye est reconvertie en prison centrale par un décret napoléonien de 1804. Elle est ainsi sauvée d’une disparition certaine.

Les premiers prisonniers, hommes, femmes et enfants, arrivent en 1814. La centrale de Fontevraud en a accueilli jusqu’à 2000, et elle est réputée la « plus dure de France après Clairvaux ». Les détenus y travaillent dans des ateliers de serrurerie, de rempaillage de chaises, de taille de boutons de nacre…

Paradoxalement, pendant ces années sombres, le site se restaure et se visite partiellement. Classée sur la première liste des monuments historiques par Prosper Mérimée en 1840, l’Abbaye de Fontevraud voit débuter dès la fin du 19e siècle de vastes campagnes de restauration, dont celle de l’église abbatiale sous la conduite de l’architecte Lucien Magne.
En 1963, la prison ferme ses portes et la restauration prend une ampleur jusqu’alors unique en Europe. L’ouverture totale au public a lieu en 1985.

La cité contemporaine se déploie dans les sept quartiers qui constituent l’Abbaye de Fontevraud. Ils permettent de faire vivre ensemble des activités artistiques, économiques et résidentielles, mais aussi de favoriser la rencontre de tous les occupants de Fontevraud. Avec une ambition : expérimenter une forme de « vivre ensemble » fondée sur des valeurs partagées.

Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud
Châteaux de la Loire - Abbaye de Fontevraud

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents