Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de hbalbumphotos

Le blog de hbalbumphotos

photos de voyages, de sport et recherche artistique, flore et faune


Sénégal 2016 - Les rives du fleuve

Publié par Hervé B sur 25 Mars 2016, 23:35pm

Catégories : #Voyage

Larguons les amarres et partons pour une navigation destination Podor.

Une petite semaine de navigation sur le fleuve Sénégal, entre Mauritanie et Sénégal. En effet, le fleuve fait office de frontière entre ces deux pays.

Cette série de photos montre les paysages et la vie au bord du fleuve.

Le Sénégal, long de 1 750 km, prend sa source en Guinée à 750 m d'altitude. Il arrose le Mali, puis la Mauritanie et le Sénégal, tout en servant de frontière entre ces deux pays, avant de se jeter dans l'océan Atlantique à Saint-Louis.

Le Sénégal se forme en fait à Bafoulabé au Mali par la confluence de deux rivières qui descendent du massif du Fouta-Djalon, le Bafing et le Bakoye (grossi du Baoulé). Le Bafing, qui apporte la moitié des eaux du fleuve est ainsi considéré comme la branche mère.
Il reçoit sur sa rive gauche la Falémé, qui est son principal et dernier affluent significatif et forme la frontière entre le Mali et le Sénégal.
Le bassin versant couvre environ 337 000 km² et s'étend sur quatre États. On distingue trois régions différenciées : le haut bassin jusqu'à Bakel (ville du Sénégal, non loin de la frontière malienne), la vallée de Bakel à Saint-Louis (816 km) et le delta.
Le fleuve a été exploité pour ses ressources halieutiques, pour son eau. Il sert aux déplacements en pirogue, depuis des millénaires probablement.
Pour les Européens, Dakar sera un port commercial important et le fleuve sera un axe important pour la traite des esclaves puis celle des billes de bois tropicaux. C'est sur les bords du fleuve que les navires arabes et occidentaux de bois, puis les cargos viennent chercher les équipes d'ouvriers qui jouent là le rôle des dockers, souvent très modestement payés.

Son régime est très irrégulier et dépend entièrement des pluies de mousson. Le bassin du fleuve appartient en effet en bonne partie à la région du Sahel africain et bénéficie de ce fait d'un climat semi-aride avec des précipitations irrégulières comprises entre 300 et 1 000 mm/an. Les périodes de hautes eaux se situent de juillet à novembre et les périodes d'étiage de mars à juin. Pendant les périodes de très grande sècheresse, la faiblesse du débit permet parfois le franchissement du fleuve à gué.

Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Sénégal 2016 - Les rives du fleuve
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents