Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de hbalbumphotos

Le blog de hbalbumphotos

photos de voyages, de sport et recherche artistique, flore et faune


Sénégal 2010 - Réserve ornithologique du Djoudj

Publié par Hervé BOUDET sur 3 Avril 2013, 13:38pm

Catégories : #Voyage

Après une petite escapade en Côtes d'Armor, reprenons notre voyage au Sénégal.

Nous quittons St Louis pour nous rendre dans la réserve ornithologique du Djoudj.

Elle se situe à environ 70 km au nord de St Louis et à la lisière du Sahara.

C'est un vrai paradis pour des milliers d'oiseaux migrateurs qui s'y reposent après la longue traversée du Sahara. La réserve représente le premier point d'eau accéssible après l'immensité aride du désert.

Créee en 1971, classé en 1977 "zone humide d'importance internationale" par la convention de Ramsar, le Djoudj est la troisième réserve ornithologique du monde: quelques trois millions d'oiseaux migrateurs répartis en plus de 350 espèces (dont entre autre les pélicans, flamants roses, hérons, grands cormorans..). Il s'étend sur 16 000ha dans le delta du fleuve Sénégal. La cuvette du Djoudj est la seule contrée verte du Sahel

Sur les parties terrestres, on peut observer des phacochères, varans, crocodiles, pythons et singes. Les mammifères ne sont pas légion et la quasi-totalité des grands animaux qui vivaient dans le parc ont été exterminés depuis longtemps.

La réserve est classée depuis 1981 au patrimoine mondiale de l'UNESCO, notament en raison de son statut d'îlot de biodiversité.

 

 

 

Le delta du fleuve Sénégal.

Djoudj-1.jpg

 

 

Le Lotus bleu (ou nénuphare bleu).

Djoudj-8.jpg

 

 

Le grand cormoran.

Plus grand que son cousin le cormoran huppé, il a un front plat et n'a pas de huppe. En été il porte des bandes blanches sur la tête et sur les cuisses. Il nage le dos presque immergé. Au repos, il se perche sur les arbres avec ses ailes demi déployées pour les faire sécher. Le cormoran n'a pas ses plumes étanches comme les autres oiseaux de mer.

Il est ici en compagnie de sa femelle et d'un jeune.

Djoudj-5.jpg

 

Le cormoran est un redoutable pêcheur.

Djoudj-2.jpg

 

Une envolée de grands cormorans.

Djoudj-13.jpg

 

 

Le héron cendré.

Un héron au long bec.... mais Jean de La Fontaine est plus doué que moi pour raconter des histoires.

Il se nourrit dans les marais, en eau peu profonde. il se tient souvent debout, le cou replié entre les épaules.

Il niche en colonie dans les arbres.

Djoudj-4.jpg

 

 Le héron cendré en vol.

Le héron a un vol lent et lourd, peu gracieux.

Djoudj-7.jpg

 

 

Héron Bihoreau

C'est une espèce plus petite que le  héron cendré. Il est très discret, c'est surtout un oiseau nocturne.    

Djoudj-6.jpg

 

 

Echasse blanche.

C'est un élégant échassier noir et blanc. C'est l'oiseau qui a les plus longues pattes par rapport à la longueur de son corps. Ceci lui permet de marcher dans l'eau profonde à la recherche de sa nourriture.

Il s'agit ici d'un mâle car il a le dessus de la tête noir.

Djoudj-9.jpg

 

La femelle. Elle a le dessus de la tête blanche.

Djoudj-11

 

 

Barge à queue noir.

C'est un limicole (échassier se nourrissant de petits invertébrés vivant dans la vase ou l'humus). Il sonde profondément le sol pour trouver des vers, mollusques ou graines. Il n'hésite pas à avoir de l'eau jusqu'au ventre.

Djoudj-10.jpg

 

 

Jabiru du Sénégal.

C'est un échassier de grande taille (1,50m de haut pour 2,70m d'envergure), il ne passe pas inaperçu. Son bec est particulièrement remarquable. Il est énorme, légèrement recourbé vers et haut et rouge vif.

C'est un oiseau peu sociable; Il vit seul ou en couple.

Le mâle est reconaissable à son oeil noir, chez la femelle il est jaune.

Djoudj-19.jpg

 

 

Oie d'Egypte.

Appelée aussi Ouette d'Egypte. Contrairement à ce que son nom indique, elle fait partie de la famille des canards et plus précisement des tadorninae. Dans son pays d'origine, l'Egypte, cet oiseau est considéré comme sacré.

Elle vit en couple ou en petits groupes. Elle se nourrit surtout à terre de graines et d'herbes.

Djoudj-18.jpg

 

 

Balbuzard pêcheur.

La balbuzard pêcheur se nourrit presque exclusivement de poissons. Ses narines peuvent se refermer pour éviter que l'eau y pénêtre lorsqu'il plonge.

La plante de ses pattes est munie de coussinets rugueux permettant de mieux attraper ses proies, les poissons étant des proies glissantes. Il repère ses proies lors de vols planants au-dessus de l'eau. Lorsqu'une proie est repérée, il plonge.

Djoudj-17.jpg

 

 

Le pélican blanc.

C'est l'oiseau emblématique du parc.

C'est une grande espèce qui mesure 1,6m de long et d'une envergure de 2,8m. Son bec est massif et muni d'une poche gulaire jaune.

Cette poche lui sert à attraper les poissons qui nagent en surface.

Djoudj-14.jpg

 

 

Le varan.

C'est un gros lézard, mais il se différencie des autres espèces  par sa langue qui est bifide comme celle du serpent. Son autre particularité vient du fait qu'il ne peu pas se séparer de sa queue.

Son nom viendrait d'un mot égyptien, waran, signifiant avertisseur. Dans l'Egypte ancienne, une croyance faisait dire que le varan avertissait de la présence de Crocodile du Nil. Dans ce temps l'animal était sacré.

Djoudj-3.jpg

 

 

Le crocodile.

Celui là ce n'est pas un groscodile mais un tout petit!

Djoudj-12.jpg

 

 

Le phacochère.

C'est un porc sauvage. Il mesure environ 1,40m de long et 60 à 80 cm au garot. Lemâle pèse environ 100kg et la femelle de 50 à 75kg. Il vit essentiellement en Afrique.

Mâles et femelles ont des défenses. Ce sont des canines à croissance continue qui sont transformées en défenses, en faisant saillie hors de la bouche. Les mâles ont, en plus, des excroissances calleuses sur les côtés de la tête utiles pendants les combats. Ces bosses sont en fait deux os spéciaux, reliés aux naseaux et recouverts de peau, qui donnent une grande résistance au groin, pour cet animal fouisseur.

Les phacochères peuvent courir très vite en cas de danger, ils peuvent faire des pointes à plus de 50 km/h pour échapper aux prédateurs.

Djoudj-15.jpg

Commenter cet article

come aprire la partita iva 11/04/2015 10:47

I primi sette numeri indicano la pianificazione volta che la persona assegnata dalla provinciale del lavoro applicabile, che è raggiunto aumentando il variare dei modelli assegnati al tema che lo precede.

DESJACQUOT Claudie 14/01/2014 10:37


J'ai bien apprécié votre article, belles photos, bon commentaire.


Je vous signale une erreur : ce n'est pas le Balbuzard pêcheur mais le Pygargue vocifère.


Nous avons fait un voyage ornitho au Sénégal en décembre qui nous a beaucoup plu !


 

Fretback 19/05/2013 22:41


Beaucoup d'erreurs sur l'identification des oiseaux du delta sénégalais, sur votre page:


- Votre grand cormoran (à poitrine blanche, phalacrocorax carbo ssp. lucidus) est en compagnie de 2 cormorans africains (phalacrocorax africanus)


- Votre jabiru est en réalité une cigogne noire (ciconia nigra, black stork), venue d'Europe passer l'hiver essentiellement dans le delta du fleuve Sénégal


- Votre balbuzard pêcheur, qui vient d'Europe et bien présent en hiver, est ici un pygargue vocifère (alias 'aigle pêcheur') et indissociablement lié aux sonorités de la savane (ou ce qu'il en
reste) africaine...


- Vos barges à queue noire sont en fait des combattants variés en plumage internuptial


- Votre héron à l'envol est un héron pourpré (ardea purpurea)


- Le varan est un varan du Nil (varanus niloticus): il existe ici 2 espèces / Le crocodile est un crocodile du Nil (crocodilus niloticus): il existe 3 espèces de crocos en Afrique de l'ouest /
Les oies s'appellent désormais ouettes d'Egypte / Le bihoreau gris (nycticorax nycticorax) est ici un sujet immature


 

Hervé B 20/05/2013 00:02



Merci fretback pour vos remarques. Je ne suis pas vraiment un ornithologue. Je me réfère à des livres ou des photos sur internet pour retrouver les noms des oiseaux ou des plantes. Les avis de
spécialistes comme vous m'intéresse énormément.


Merci encore pour vos précisions. Je vais corriger mes erreurs dans le blog.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents